Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Harley Davidson
  • Harley Davidson
  • : Harley Davidson nos sorties nos voyages nos coups de gueule, nos humeurs nos amis.
  • Contact

divers !

Rechercher

Mon Facebook

facebook

Archives

Texte Libre

9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 23:13
Au salon je n'avais pas de moto à acheter.
Mes goûts sont limités à une marque, mais je suis curieux des autres.
J'ai donc circulé entre les allées, même celles au fond du salon.
Et j'ai découvert une exposition sur les motos et le cinéma.
J'y ais passé un très bon moment, que de souvenirs.
Je vous présenterais pendant la semaine les différentes machines exposées.
Pour commencer  : 
No Limit (Monty Banks, 1935).
Un des premiers films parlants dans lequel on retrouve une moto. L'acteur anglais George Formby s'apprête à participer au Tourist Trophy au guidon de son AJS 350 de 1926 à soupapes latérales... Véhicule exposé : AJS 350 équipée "course".
 









A suivre. . .
Repost 0
Published by jcbiker - dans souvenirs
commenter cet article
23 juillet 2007 1 23 /07 /juillet /2007 09:05
Ha ! le soleil ! ! !

 

Repost 0
Published by Barbu Q - dans souvenirs
commenter cet article
17 mai 2006 3 17 /05 /mai /2006 21:29

 

CROIX DE FER

On la portait par pure provocation  et jamais par conviction politique si la croix de fer pouvait encore choquer pendant les sixtie, sa forme caractéristique fait désormais partie intégrante de l'univers custom...

  

Le biker pur et dur est un grand incompris. Le commun des mortels ne peut que sourire devant son chopper bruyant, huileux, vibrant, inconfortable, provocant, voire carrément dangereux selon les standards motocyclistes en vigueur. Quand à la  dégaine du personnage assorti à une telle machine, elle sort forcément des sentiers battus. Pourquoi la barbe et les  cheveux longs ?

Parce qu'il y a mieux à faire que de se raser et de perdre son temps chez le merlan.

Pourquoi les tatoos ? Parce que pour certains c'est le meilleurs moyen d'expression que la parole.

Avec une tel allure de barbare des temps modernes, on dérange forcement les âmes bien pensantes de l' Amerique ou de l'Europe puritaine des années soixante. Alors pour pousser le bouchon un peu plus loin et s'éclater jusqu'au bout dans ce trip, on ne fait pas dans la demi-mesure : on se visse le Stahalhem sur le crâne et on arbore fièrement l'autre trophée de guerre ; l' Iron Cross !

De fer ou de malte ?

        

Dans l'histoire de l'humanité, il existe des dizaines de forme de croix differentes : la croix  latine, la croix Luthérienne, la croix Celtique, la croix Ortodoxe la croix de Saint-George, la croix de Saint antoine, la croix Grecque, la croix Egyptienne et la liste est encore bien longue. Dans le tas, nous trouvons aussi la croix de fer, dont les contours nous font immédiatement penser à une décoration militaire. Et pour cause, son origine remonte au 10 mars 1813, l'orsqu'elle est décernée pour la première fois par le roi Frédéric-Guillaume III de Prusse, en pleine guerre napoleonienne. Ses quatre pointes évasées symétriques sont réalisées en acier, d'où le nom allemand d'Eisernes Kreuz et sa traduction anglaise d'Iron Cross..S'agissant d'une décoration réservée aux temps des conflits, la croix de fer est remise en service lors de la guerre franco-allemande de 1870, puis à nouveau durant les deux guerres mondiale. Pour les différencier, la premiere année de chacun des conflits est inscrite en relief dans le partie inferieur noire de la médaille.

La version 1939 ne reprend cependant pas l'initiale (ou les initiales) du Kaiser, mais porte une croix gammée en son centre.

Difficile en effet de ne pas passer pour un facho lorsqu'on arbore un truc pareil sur sa liquette aussi " biker styled" soit-elle. Certain rusent donc en cherchant des " Eisernes Kreuz " plus anciennes, ou au contraire de repros plus récentes.

Le moyen le plus simple de contourner le prblème, quitte a déformer l'histoire au passage, est cependant d'appeler cela une croix de Malte.

Un nom qui fleures bon la Méditerranée, la chevalerie et pourquoi pas carrément le christianisme ! Car cette croix a des origines nettement plus ancienne remontant sans doute jusqu'aux phéniciens. Cet emblème des chrétiens possède 4 branches qui s'imbolisent les 4 vertus chrétiennes (prudence, tempérance, justice et force), mais aussi 8 pointes représentant autant de béatitude, humilité, compassion, courtoisie, dévouement, pureté, paix et endurence). Hormis la force et l'endurence les autres vertus auraient plutôt fait fuir les bikers endurcis des Sixties, qui ne voyaient pas encore la nécessité de déformer le nom de Iron en Maltese.

Alors qui est donc a l'origine de ce changement d'identité ? Il faut croire que se sont les pionniers de l'aftermarket custom, ceux qui sont notamment les premiers à commercialiser le célébrissime feu arriére croix de Malte et non moins fameux rétroviseur homonyme.

     

Autre temps autre moeurs : le croix de fer ne choque plus personne sur les blousons de vieux bikers, elle appartient maintenant à l'imagerie du chopper et de T-shirts dérivés au même titre que la tête de mort, le Number One ou l'as de pique.

Repost 0
Published by Barbu Q - dans souvenirs
commenter cet article
25 avril 2006 2 25 /04 /avril /2006 20:58

Il faut absolument que je te raconte MON histoire d'amour !

 

 

 

 

(…) Elle aimait la violence comme certains aiment la coke. Il leur en faut tous les jours !

 

 

  Alors, pour ne pas la perdre, je la frappais. Avec les mains et même avec les pieds. Ensuite, c'était dans notre " jeu ", elle venait me lécher les pieds. Soumise. Cette salope !

 

 

  Parfois je me jetais dessus comme une vraie bête. Elle ne disait rien. Jamais. Puis après la pénétration, elle s'apaisait. Elle s'agitait au rythme saccadé de mes mouvements. On a même fait des partouzes. A plusieurs en elle. Elle se donnait à toutes nos secousses. A tous nos désirs. Cette salope !

 

 

  Et puis j'lai laissée tomber. Hier. Toute souillée. Salie. J'suis revenu à la maison. Retrouver ma solitude. Le cœur serré et toute l'enveloppe brunie par le soleil de là-bas. En me disant que je la retrouverai l'année prochaine en juillet ou en août…. La mer. 1985

                           

 

 

Repost 0
Published by Barbu Q - dans souvenirs
commenter cet article

Articles Récents

clik sur la photo

Texte Libre

Patch les Minotaures

 

 

Bull Dog Patch