Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Harley Davidson
  • Harley Davidson
  • : Harley Davidson nos sorties nos voyages nos coups de gueule, nos humeurs nos amis.
  • Contact

divers !

Rechercher

Mon Facebook

facebook

Archives

Texte Libre

28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 17:53
Et bien oui de temps en temps faut y aller !

Douze prêtres étaient sur le point d'être ordonnés.
Leur ultime épreuve était de s'aligner entièrement nus dans le jardin du couvent tandis qu'une belle fille très sexy, pourvue d'une poitrine ravageuse, danserait complètement dévêtue devant chacun d'eux.
Chaque futur prêtre avait une clochette fixée à son pénis et il était prévu que quiconque ferait tinter sa clochette pendant qu'elle dansait ne serait pas ordonné parce qu'il n'avait pas atteint un état de pureté spirituelle.
La fille commença à danser devant le premier candidat.
Aucune réaction.
Elle procéda ainsi le long de la rangée des candidats prêtres avec la même absence totale de réaction de tous jusqu'au dernier, Carlos.
Pauvre Carlos!
Alors que la fille s'avançait vers lui en dansant, sa cloche sonna si fort qu'elle s'envola dans le jardin et atterrit loin devant lui.
Confus et honteux, Carlos s'avança rapidement vers la clochette et se baissa pour la ramasser.
C'est à ce moment que toutes les autres clochettes se mirent à carillonner......

(Merci Severine !)
Repost 0
Published by jcbiker - dans rire
commenter cet article
28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 00:01
Enchères record !

Le 7 octobre dernier, la succursale texane de la société de ventes aux enchères " Heritage Auction", a mis en vente deux objets personnels de Peter Fonda. Le drapeau US en tissu, collé dans le dos du blouson que son personnage de Wyatt portait durant le film Easy Rider, a été adjugé pour  89 625 dollars ! Fonda avait récupéré la totalité du blouson au terme du tournage, mais l'a usé jusqu'à la corde, au point de n'en garder que le drapeau. Il a ensuite encadré cette relique et l'a concervée chez lui pendant plus de trente ans. Un autre souvenir du film a atteint la somme de 33 460 dollars. Il s'agit de la rollex en or, qu'on voit au poignet de Captain America (Wyatt) au tout début du long-métrage. Peter Fonda l'avait achetée en France pour "se faire un cadeau", après avoir écrit une partie du scénario d'Easy Rider un soir de grande inspiration sur une plage de l'hexagone ! Il ne s'agit cependant pas de la montre qu'il jette au sol avant son départ pour la Nouvelle-Orléans, puisqu'il n'avait surtout pas envie d'abîmer cette Rolex GMP Master 18 carats ! (F.M)

Moins de 10 km/h

C'est la recommandation donnée par le groupe de travail du grenelle de l'environnement, soit 120 km/h sur autoroute, 100 km/h sur voie express et 80 km/h sur nationale. pour la ville, on ne change rien car atteindre 50 km/h avec les embouteillages tient déjà de l'exploit. . . A suivre ! (WM)

Double trouble

Notre nain risque d'annoncer sous peu son intention de doubler le nombre de radars installés sur notre territoire. Pour la sécurité bien sûr, mais aussi pour une autre raison moins glorieuse. En effet, les collectivités locales voulant croquer, elles aussi, une part du gâteau, les conseils généraux ont mis la pression sur l'état qui doit maintenant leur verser une partie du produit des amendes. Le nain président risque donc  fort de faire passer le nombre de radars de 2000 à 4000 dans le courant de la prochaine année. (WM)

Et paf !

Cela se confirme. La firme de Milwaukee, qui visait la production de  400 000 véhicules avant 2010, a sérieusement dû revoir ses plans. Dollar en chute libre et hausse de l'essence ont refroidi le marché national et après une semaine de chômage économique dans ses usines histoire de limiter la production, les comptables du groupe annoncent une baisse de 10 % du résultat financier au cours du troisième trimestre. Pas d'inquiétude, l'arrivée du Softail Rocker va certainement inverser la tendance ! Pourquoi vous rigolez ? (WM)

Sur le net.

Un Barbu Q à l'honneur !
c'est chez ma copine de blog, une p'tite nouvelle sur la toile. Amoureuse ...non pas de moi !, des honda 500 four.
Rendez lui visite elle vient d'arriver. C'est ICI

impossible de finir sans une pointe d'humour pour nous, pas pour lui, mais nous devons bien riposter comme nous le pouvons ! Il n'a pas que de bon résultat !

Marins-pecheurs-1-.jpg
Repost 0
Published by jcbiker - dans LES BREVES
commenter cet article
27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 14:23
 Ce n''est pas de la moto. Mais dans se monde triste et gris, je m'accorde des moments de détente, de distractions et parfois je suis bluffé.
C'est criant de réalisme, si il n'y avait pas se problème de proportion nous aurions bien du mal à distinguer le vrai du faux.
Regarder !

 


Ron Mueck


Pour en savoir plus ici

Repost 0
Published by jcbiker - dans jcbiker
commenter cet article
27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 09:24
Les brèves. . . . .
  • Radars fixes : bon à savoir
  • En 2006, les radars automatiques ont rapporté 349 millions d'euros à l'Etat, soit 145 millions d'euros de plus qu'en 2005 ; l'addition 2007, ne devrait guère être moins salée.
La fiabilité des radars en question
Radars fixes : bon à savoir
Après avoir mis la main sur des documents officiels, un célèbre magazine automobile français a révélé que la plupart des cabines automatiques ne respectent pas l'angle légal de 25° par rapport à l'axe de la chaussée. Une variation comprise entre 1 et 3 ° a en effet été constatée pouvant entraîner une majoration de la vitesse de l'ordre de 13%. Dans cette configuration, un conducteur circulant à 88 km/h sur une voie limitée à 90 km/h serait contrôlé à 96 km/h ! Egalement incriminées, près de 500 voitures-radars seraient ainsi jugées non-conformes.

Vers la suppression des panneaux radar ?
Si certaines associations automobiles ne s'étaient pas opposées dans un premier temps à l'éventualité d'une prochaine suppression des panneaux indiquant l'emplacement des radars automatiques, l'Automobile Club s'est clairement indigné qu'un tel projet puisse être à l'étude. L'organisme rappelle ainsi le principe de transparence qui était soutenu par Nicolas Sarkozy lors de son mandat au Ministère de l'Intérieur. Ce dernier insistait même sur sa volonté de ne pas vouloir donner aux usagers le sentiment de " se faire piéger " par les radars automatiques. Le gouvernement devrait préciser assez rapidement si sa politique de sécurité routière s'apprête à prendre un autre tournant.

Pour l'anecdote
Voici une nouvelle qui devrait en faire raccrocher plus d'un. Alors que l'utilisation d'un téléphone au volant est encore autorisée dans un grand nombre d'Etat, une compagnie aurait proposé aux autorités américaines de leur fournir un radar anti-téléphone ! Totalement automatisé, il serait capable de détecter un appel à plusieurs centaines de mètres et de l'attribuer au véhicule concerné. Certains pays européens -dont peut-être la France- seraient d'ores et déjà en train de le tester.
Source MSN automobile
Repost 0
Published by jcbiker - dans LES BREVES
commenter cet article
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 17:52
Un clip d'actualité ! !

 



Tout le monde en parle !


Lors d'un congrès de chirurgie, deux chirurgiens américains font part de
 leur réussite. Nous avons eu un patient dont les jambes avaient été
 broyées sous un train. Grâce à notre technique ultra-moderne, nous les lui
 avons réparées, et deux mois après, il courrait le marathon de New-York !
 >  Applaudissements et hourras dans la salle...
 >  Deux chirurgiens Chinois interviennent :
 > - Nous avons eu un patient dont les bras avaient été arrachés et broyés
 dans une machine-outil. Grâce à notre savoir-faire ancestral, nous les lui
 avons réparé, et trois mois après, il participait aux championnats du
 monde d'haltérophilie.
 >  Applaudissements et hourras dans la salle...
  C'est le tour des chirurgiens français :
 >  Nous avions un trou du cul qui venait de Hongrie. Nous l'avons greffé à
 l'Elysée, et en moins de 3 mois, il fait chier toute la France !
 >
Repost 0
Published by jcbiker - dans rire
commenter cet article
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 16:53

Salon Moto Légende 2007.

 1267560892.jpg

 

Samedi matin, nous constatons que le ciel est bleu, mais surtout que la nuit nous a laissé une température dès plus basse.

Le nez à la fenêtre tout blanc !  

Le baromètre nous affiche – 3°.

Les chevaux attendent leurs pains durs, mais je ne suis pas trop pressé de sortir.

Les vêtements chauds sont de rigueur aujourd’hui.

Nous sortons la moto et partons pour La porte de Vincennes, le Parc floral, à 84 km, nous prenons l’autoroute et le périphérique pour gagner du temps.

Il fait frais mais supportable. Sur Paris beaucoup de voitures, à l’arrivée beaucoup de motos présentent.

Nous croisons Michel (Fleur de Houblon), qui sort alors que nous arrivons, juste le temps de lui dire merci pour les billets gratuits qu’il nous à fait parvenir.

Nous retrouvons le salon identique à celui de l’année dernière, c’est à croire que les portes ont été fermées le dernier jour du salon en  2006 et quelles viennent d’être rouvertes pour le salon 2007.

Nous ne nous attendions pas à des nouveautés, c’est quand même le Salon Moto Légende.

 

« Le salon moto légende 2007marquera la 10 me éditions de l’événement de référence de la moto d’époque et d’exception créé en 1998, le salon accueillera les plus belles machines de collection. Le village des professionnels. Une vaste bourse d échanges, une zone dédiée aux clubs et aux musés, ainsi que des animations illustrant les plus belles pages de l’histoire de la moto. »

 

Il ne nous faut pas longtemps pour nous demander si les allées ne sont pas plus étroites cette année, mais non c’est surtout le nombre de personne au mètre carré qui fait cet effet.

Un monde fou le salon fait le plein.

Nous sortons pour grignoter au soleil, un moment agréable.

Les motos ? De très belles restaurations, des marques disparues mais pour certaines chères à notre cœur. Il faut dire que je fais de la moto avec Jacotte depuis 1968, donc plusieurs des modèles avec lesquels nous avons roulé sont présents sur les stands et non plus sur les routes ou très peu.

Le diaporama parlera pour moi un clic ici et vous pouvez le voir en plein écran.

Le retour pas trop tardif, nous a fait profiter du soleil et du peu de chaleur qu’il diffusait en cet fin d’après midi, arrivée à la maison le température était quand même de 0°.

Une très bonne journée en amoureux pleine d’émotion.

 

Pour Yves ils n’ont pas voulu me garder pour l’année prochaine je suis en trop bonne état pour m’exposer ici.

 

Pour les autres trop nombreux, il n’y avait pas d’hôtesse !

La plus belle était avec moi toute la journée…

  

 

 

 

Repost 0
Published by jcbiker - dans nos voyages
commenter cet article
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 10:01

1267560892.jpg

Et bien les amis de la "blogosphère"... Je vais au salon de la moto...rétro ! 

132787366RL236710687-copie-1.jpg

 

 

Et vous ? Si oui, nous pouvons nous y retrouver !
Nous y serons le samedi toute la journée ! mais pas trop tard, le soir faut rentrer !
Bon Week end à vous.

 Merci Franck pour la vidéo. . . .

 

Repost 0
Published by jcbiker - dans LES BREVES
commenter cet article
21 novembre 2007 3 21 /11 /novembre /2007 23:29
Aujourd’hui dimanche, c’est le départ.

Nous prenons la route pour l’Italie.

Après avoir essuyé la moto, pleine de rosée, les bagages regagnent leurs emplacements.

Avec du mal nous avons tous procédé à des achats, veste, pantalons, casques gants etc.…  

Pas de grand discours, tous nous avons une pointe de tristesse.

Le pire c’est que le soleil pointe son nez. La journée va être excellente !

Nous sommes près à l’heure, le contrôle des niveaux sont fait, nous chauffons les moteurs. Mais un problème survient, impossible de déverrouiller le guidon de ma moto. Le Naiman remonte bien mais le guidons reste bloqué, je procède à plusieurs essais sans forcer, je connais cette panne la tige de blocage reste au fond du logement et pour repartir il faut la couper. C’est derrière le nez de cochon et la radio ! !

Donc pas de brusqueries, après plusieurs tentatives la tige remonte libérant ainsi le guidon ouf, des suées tout de même !

Je décide de pas re-bloquer la direction jusqu’à notre arrivée mais de mettre un U et un cadenas sur les roues.

Nous voilà sur la route, doucement puisque nous devons nous réhabituer à conduire nos engins en pleine charge.

C’est Fabien qui prend la tête et Thérèse qui suis.

Adieu l'Autriche. . .

Udine, Porlogruano, Mestre, Padou, Vérone, Bergane, Plésio, total 540 km.

Nous quittons l’autoroute à Bergane et laissons la tête du convoi à notre ami Raymond qui connaît le secteur.


Le lac de Côme.


La route est très étroite en bordure du lac, les italiens au guidon de leurs motos prennent des risques insensés, double dans des épingles sans aucune visibilité, nous sommes écoeuré de voir leur conduite. Le résultat ne se fait pas attendre, cinquante mètres devant nous, une BM se fait une moto qui roulait sur la gauche. Route bloquée, l’ambulance arrive très vite, elle devait pas être très loin.

Le pilote de la moto semble bien touché, le chauffeur de la voiture qui tenais bien sa droite est en état de choc.

 Il y a le rassemblement du O.H.G l’année prochaine à Côme, mais il me semble bien que je ne m’y rendrais pas, les motos roulent vraiment comme des fous.    

Loupé nous n’avons pas pris la bonne route, et nous nous trouvons à Bellegio et là plus de route ! Seul un bac permet de poursuivre notre route, nous le prenons et naviguons jusqu’à Menaggio. Une variante inattendue de notre périple mais très agréable.

 

Une dernière route étroite et en montée avec des épingles prises au ralenti, nous sommes en ville.

Et c’est l’arrivée à notre hôtel. Nous surplombons le lac de Côme avec une vue imprenable. 

Mes compagnons sont ravis. J’aivais choisi cet hôtel sur le net et vu le panorama, mais silence, pas certain de me faire avoir, j’avais rien dis.

La cerise sur le gâteau, nous avons tous, une chambre avec balcon donnant sur le lac, sauf moi j’ai carrément une terrasse avec table et chaise, nous savons ou nous finirons notre bouteille de Grappa ce soir !  

Après une bière, les bagages sont montés par Thérèse, tous, et oui un pari perdu ! Et sous la douche.(pas avec Thérèse !).

Le couché du soleil donne des teintes rose au lac magnifique.

La patronne de l’hôtel nous fait stationner nos motos sur les terrasses inférieures dont l’accès est muni d’une grille fermant à clés et l’accès direct par ascenseur à nos chambres, nous dormirons tranquille.

 Nous mangeons sur place, l’hôtel fait restaurant, nous nous régalons pour un prix défiant toute concurrence !

Spaghetties aux moules                                        Profiteroles italienne
      

Nous finissons la nuit sur la terrasse de ma chambre avec la vue sur les illuminations au pourtour du lac, en finissant la bouteille de Grappa. 

Demain une grande étape nous attends, nous avons un rendez vous à l’arrivée.

  

 

Repost 0
Published by jcbiker - dans nos voyages
commenter cet article
21 novembre 2007 3 21 /11 /novembre /2007 00:12


Un homme joue au golf pour la première fois sur un terrain
particulièrement compliqué.

A un certain moment, il s'embrouille et n'est plus certain de l'endroit
exact où il se trouve sur le parcours.

En regardant autour, il aperçoit une femme qui joue devant lui.

Il s'approche, s'excuse, lui explique sa confusion et lui demande si
elle sait sur quel trou il joue.

Elle répond : « Eh bien, je suis sur le 7ème et vous êtes un trou
derrière moi, alors vous devez être sur le 6ème.

L'homme la remercie et poursuit sa partie. Un peu plus tard, la même
situation se produit. Il approche encore une fois de la femme et lui
pose la même question.

Je suis à présent sur le 14è me trou, répond la femme, et vous êtes un
trou derrière moi. Vous devez donc être au 13ème.

L'homme la remercie à nouveau et termine sa partie. Lorsqu'il entre au
chalet, il aperçoit la femme assise au bar.

I l demande au barman s'il la connaît. Il répond dans l'affirmative

Elle est représentante et vient jouer à ce club régulièrement.

Notre golfeur s'approche d'elle et lui offre un verre pour la remercier.

- Je crois comprendre que vous êtes représentante. Je suis également
dans la vente. Qu'est-ce que vous vendez ?

- Si je vous le dis, promettez-moi de ne pas rire

- D'accord, répond l'homme.

- Eh bien, poursuit-elle un peu gênée, je travaille pour Tampax.

Sur ce, l'homme se met à rire à gorge déployée.

- Je savais que vous ririez de moi, chaque fois que je dis ce que je
vends, c'est la réaction que ça provoque.

- Non, non, répond l'homme après avoir essuyé ses larmes, je ne ris pas
de votre profession ! C'est que je vends du P.Q. . je suis encore un
trou derrière vous !

Repost 0
Published by jcbiker - dans rire
commenter cet article
19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 23:13


Et oui il va falloir penser à renter à la maison.

Nous sommes samedi, Hier soir Raymond nous informe de sont envie de rester à l’appartement, ses douleurs s’atténues, mais il souffre encore. Nous sommes à  presque 1500 km de la maison. Il préfère se reposer pour la route demain.

Je fais un saut à la superette afin de le ravitailler pour midi.

Nous prenons la route pour Faaker See, par le contournement du lac d’ Ossiach.

Surprit de voir autant de monde sur les rebords de la route avec chaises, tables sur lesquels des bouteilles et des verres sembles nous attendre ?

Nous comprenons assez vite lorsque nous voyons arriver les motards de la gendarmerie nous invitants à nous stationner sur le bas coté.

La parade !

Et oui nous n’avions pas fait attention elle a lieu aujourd’hui samedi !

Et nous sommes  sur la route et de plus, à contre sens !

Heureusement le soleil est présent.

Je pose la caméra sur le guidon de ma moto stationnée à gauche de la route et je lance l’enregistrement.

Avec l’appareil photo je me risque à quelques clichés mais y a problème. Je n’arriverais donc jamais à prendre une photo en mouvement avec se truc de Canon !

Le déclanchement se fait avec au moins trois secondes de retard ! pouffff le sujet a disparu à la prise de vue ! Je n’avais pas se genre de problème avec mon Nikon « argentique », je vais devoir trouver une solution au retour.

Plus de deux heures nous sommes restés sur le bord de la route à regarder la parade, impossible de repartir avant l’invite des gendarmes.

Raymond, nous l’avons appris ensuite, a profité de la parade puisqu’elle passait sous nos fenêtres. Il a sortie une chaise au soleil et en a pris plein les mirettes et les oreilles aussi.

Nous reprenons la route, et arrivons avant la tête de la parade. Heureusement, car les motos sont arrivées, faut dire que le soleil a enfin fait sont apparition !


 

Deux tours du lacs pas possible de trouver une place, deux, Thérèse n’a pas pris sa moto par prudence.

Nous finissons par trouver une place très près de l’entrée à cotée de la gare, le propriétaire d’un vergé a transformé celui-ci en parking avec planchette pour béquille SVP, c’est sont fiston qui a la charge de la gestion de celui-ci, il réclame un euro, que nous lui donnons de bon cœurs, les places sont trop rare..

Notre objectif finir nos achats, beaucoup de marche, sous le soleil c’est super agréable.

Il y avait des soldes au HOG Thérèse est tombée dedans ! Mais nous la surveillons, elle a été sauvée par sont chevalier servant ! (MDR)

 

(Scandale des soldes, des maillots de tous les rassemblements du HOG des années voir de mois précédent à des prix défiants toutes concurrence.).

Il n’est pas de bonne heure, nous mangeons chinois et oui il y en avait, je ne raconte pas la sauce piquante ! ! Obligé de vider quelques godets de bière frais ! (C’est pour la bonne cause).

 

 

Un passage supplémentaire au stand Harley regarder les nouveaux models, Thérèse semble attiré par la Roket. .

 Pour le plaisir à la fin de notre virée entre les allées des stands, nous reprenons nos motos et effectuons plusieurs tours du lac, incroyable le nombre de motos présente, c’est l’apothéose de cette manifestation !
 

Tous les délires sont de sorties c’est indescriptible !

Nous finissons par prendre la route du retour afin de rejoindre Raymond, nous avions convenu de nous retrouver à l’appartement pour partir ensemble à pieds au restaurant Italien.

Le dernier repas, à Faaker See, nous sommes heureux de nous retrouver, nous en profitons pour faire un débriefing de cette première partie de voyage.
Raymond


Thérèse

 

Fabien

 

Moi

D’un commun accord nous décidons de changer l’itinéraire de retour, nous ne voulons pas prendre de risque, Raymond semble aller mieux mais la route que j’avais tracée est extrêmement  difficile et longue, plusieurs cols. 

Nous rentrerons par l’autoroute, direction le lac de Côme.

Faut aller se coucher !

 

 

 

 

Repost 0
Published by jcbiker - dans nos voyages
commenter cet article

Articles Récents

clik sur la photo

Texte Libre

Patch les Minotaures

 

 

Bull Dog Patch